La croissance des grandes marques ralentit

Article rédigé par l’équipe de Gestion 21

Le secteur de la grande consommation fait face à l’émergence d’une nouvelle donne : la faible croissance et la fragmentation du marché des biens de consommation élémentaires. Toutefois, certains segments sont en forte croissance. Dans ce contexte, les marques mondiales perdent du terrain face aux marques locales.

Le marché des produits alimentaires stagne depuis la fin des années 1990. Ceci s’explique par une faible croissance démographique et le plafonnement du panier d’achat moyen par habitant (cf. graphique « Montant des dépenses alimentaires en France »). Si le XXe siècle a été celui de l’avènement de la consommation de masse et des économies d’échelles, le XXIe voit émerger de nouvelles façons de consommer : bio, local, artisanal, « le sans », végétarien, vegan, etc. (cf. graphique « Taux de croissance du marché alimentaire bio en France »).

Les consommateurs ne cherchent plus simplement à consommer plus, ils veulent dorénavant consommer mieux. Davantage informés, ils favorisent désormais les produits personnalisés en accord avec leurs préoccupations et leurs besoins personnels. L’impact sociétal et environnemental ainsi que le contenu des produits revêtent donc une importance grandissante. Ces nouvelles tendances poussent à la fragmentation du marché.

> Lire la suite de l’article de Profession CGP (par edicom)